Rechercher

L’hypnose

germination

L’hypnose ericksonienne en quelques mots

L’hypnose ericksonienne induit un état légèrement modifié de la conscience dans lequel le sujet peut orienter son attention vers un but spécifique. C’est un état que tout le monde connait déjà. Comme lorsque l’on est passionné par un bon livre, captivé par une musique, ou particulièrement concentré sur un sujet.

L’hypnose utilise des pratiques visant à aider et accompagner, par le seul biais de l’esprit.

Elle a un impact aussi bien psychologique (esprit) que physiologique (le corps).

Elle permet de gérer le stress, l’anxiété, les insomnies, les tics, la timidité, les phobies, la motivation, les douleurs de nature chronique, la peur, la préparation mentale des sportifs, le traitement des dépendances ( tabac, nourriture, jeu, alcool…).

Cette liste n’est pas exhaustive.

Un peu d’histoire

La méthode ericksonienne fut créée par le psychiatre et psychothérapeute américain Milton Hyland Erickson (1901-1980).

Il a personnellement souffert de diverses maladies, telle que la poliomyélite, qui le laissera entièrement paralysé durant plusieurs mois. Il utilisera cette immobilité forcée pour aiguiser son sens de l’observation. Ce combat a participé à forger sa personnalité, obstinée et inventive.

Ericskson, jeune médecin, étudie dans un premier temps l’hypnose classique, qu’il juge trop autoritaire. Il met en place sa propre façon de faire et expérimente durant sa longue carrière de nouvelles approches.

Utilisant,des métaphores, des suggestions et un état modifié de conscience que l’on nomme transe, afin de s’adresser à l’inconscient. L’inconscient fonctionnant différemment du conscient, il comprend les mots de manière littérale, est beaucoup plus rapide et créatif. C’est en quelque sorte notre « guide intérieur », chargé de nous protéger en toutes circonstances.

Erickson fut un pionnier dans son domaine, il fit évoluer considérablement cette pratique. On lui reconnait plus de trente mille patients.